Plus de dix ans de collaboration avec les PMA au service du développement du commerce

En intervenant à tous les niveaux du commerce, le partenariat du CIR crée des impacts durables

Plus de 2 000 cueilleurs de gomme arabique au Tchad disposent de nouveaux outils et ont reçu une formation. Dans la RDP lao, un fonds d'affectation spéciale de près de 26 millions de dollars EU soutient l'action commerciale. Et pour 37 pays les moins avancés (PMA), le commerce a été intégré dans les plans nationaux de développement, ce qui constitue un tremplin vers un accroissement des investissements.

Ce ne sont là que quelques‑unes des nombreuses retombées générées au cours des dix années de partenariat du Cadre intégré renforcé (CIR) avec les PMA sur le commerce.

Indépendamment des continents, des climats et des monnaies, le CIR travaille avec un échantillon représentatif de pays dans le monde entier. Les commerçantes qui traversent la frontière rwandaise, les propriétaires de gîtes sur les plages isolées des îles Salomon, les cultivateurs de gingembre des montagnes du Népal, tous font partie de l'alliance du CIR qui œuvre pour encourager une croissance durable et pour réduire la pauvreté.

Les modalités d'intervention du CIR sont aussi variées que les pays dans lesquels le partenariat opère. Au niveau gouvernemental, nous travaillons directement avec les Ministères du commerce pour coordonner l'action dans le domaine commercial, de la façon la plus stratégique possible. Les formations et les discussions aident à façonner les plans de développement. La recherche et l'analyse produisent des études qui constituent la base des politiques et de l'appui sectoriel stratégique.

Il y a ensuite le travail direct qui permet de relier les commerçants aux marchés, en collaboration avec une série de partenaires experts; le travail avec les micro, petites et moyennes entreprises (MPME), par exemple une coopérative de miel gérée par des femmes en Zambie; le travail qui consiste à établir des liens entre les entreprises et les acheteurs étrangers, par exemple pour exporter les fèves de soja du Togo vers les Pays‑Bas et le Viet Nam; ou encore le travail pour aider à faire connaître les produits en pashmina du Népal et à conquérir de nouveaux marchés de luxe.

Avec un nouveau plan pour le partenariat jusqu'en 2022, le CIR cherche à obtenir encore plus d'impacts qui reflètent la nature globale et interconnectée de son travail: 47 PMA au total dont le commerce est intégré dans les plans de développement; 45 initiatives relatives au commerce électronique; adoption de 78 nouvelles technologies; plus de la moitié des bénéficiaires des projets qui sont des femmes.

En outre, le CIR continuera à jouer un rôle de catalyseur en stimulant le commerce durable et en augmentant les investissements qui transforment des vies.

*** 

Surveillez la parution d'autres articles sur l'impact du CIR tout au long de 2019, l'accent étant mis sur nos résultats thématiques, notamment dans les domaines du tourisme, de l'infrastructure commerciale, des MPME, et d'autres.

CREDITS: Header image - Ibrahima Sittina Farrate runs her own ylang-ylang distillery and business, and is always striving to innovate with eco-friendly Comoran-made ylang-ylang products like essential oils, lotions, toners and more. ©Ollivier Girard/EIF