Août 18, 2020

Le succès des petites entreprises éthiopiennes grâce au développement des exportations

Pour une jeune chef d'entreprise, participer à une foire commerciale internationale a suffi à lancer ses affaires

Il y a cinq ans, Biruktawit Begashaw a lancé sa propre société d'exportation, Qine Trading. Après avoir travaillé pendant sept ans pour un autre exportateur agricole à Addis-Abeba, elle était prête à se mettre à son compte.

Et, comme pour tout chef d'entreprise qui débute, trouver les premiers clients n'a pas été une tâche facile.

"J'ai obtenu ma licence en août 2015 et j'ai cherché des acheteurs, mais ce n'est qu'en décembre 2015 que j'en ai trouvé. J'ai envoyé beaucoup de courriers électroniques et j'ai finalement décroché l'envoi au New Jersey de deux conteneurs de graines" a déclaré Mme Begashaw.

Elle a ensuite été invitée par le Ministère éthiopien du commerce et de l'industrie à participer à Gulfood, à Dubaï, ce qui l'a beaucoup aidée. Chaque année, le Ministère sponsorise certaines entreprises pour qu'elles puissent participer à la plus grande foire commerciale au monde et rejoindre le stand de l'Éthiopie.

Article connexe

"Nous avons participé à cette foire commerciale au cours des onze dernières années. Gulfood est un événement très important pour trouver de nouveaux débouchés ainsi que pour renforcer les marchés existants. La foire commerciale Gulfood de Dubaï est très différente des autres foires car l'exposition commerciale n'est pas sa seule raison d'être, l'établissement de contacts en est une autre" a dit Assefa Mulugeta, Directeur général de la promotion des exportations au Ministère.

"C'est pour cette raison que nos exportateurs se battent vraiment pour participer à cette foire commerciale et que le nombre d'exportateurs présents augmente. Certains commencent même à avoir leur propre stand" a-t-il ajouté.

Le pays a fait des débuts modestes avec 5 à 10 sociétés participant à la foire mais, désormais, le Ministère accueille environ 70 sociétés qui sont présentées selon un système de rotation dans un espace de 110 mètres carrés. Ces entreprises travaillent avec des marchandises pour lesquelles l'Éthiopie est réputée, à savoir: le café, les épices, la viande et les produits textiles.

Entre 2016 et 2019, le Cadre intégré renforcé (CIR) a sponsorisé l'exposition du Ministère éthiopien et la participation de petites entreprises comme Qine Trading. Le mandat du CIR consiste en effet à soutenir le développement du commerce dans les pays les moins avancés (PMA), dont l'Éthiopie.

Grâce à la présence de l'Éthiopie à cette foire commerciale, "nous avons pu conclure des contrats avec différentes organisations d'une valeur totale de 80 millions de dollars EU" a dit M. Mulugeta.

Toutefois, il a indiqué que le plan quinquennal national n'était pas encore achevé.

"Nous avons un objectif en matière d'exportation et nous faisons tout notre possible pour améliorer vraiment les exportations de marchandises car le déficit commercial est immense. Nos importations sont très importantes et nos exportations nous rapportent peu donc nous devons vraiment remédier à notre déficit commercial" a-t-il dit.

"Nos interventions en faveur des exportations sont très importantes et nos efforts de promotion devraient être soutenus, nos systèmes d'information et notre secteur logistique devraient être améliorés. Nous avons besoin d'un plus grand soutien."

"La promotion est un investissement. Elle requiert beaucoup d'argent et nos capacités techniques et numériques en matière de promotion doivent être renforcées. Nous devons travailler sur la partie commercialisation. Le renforcement des capacités est un autre domaine auquel nous nous intéressons car il ne suffit pas de disposer d'un environnement propice à la promotion, il faut aussi avoir le temps de mener des activités de sensibilisation et de promouvoir nos produits" a-

 

 

Pour les petites sociétés éthiopiennes comme Qine Trading, une participation sponsorisée à des foires commerciales permet d'accéder au marché et de se concentrer sur la promotion.

"Gulfood est vraiment très important pour moi, quand je participe à cette foire, je trouve de très bons acheteurs" a dit Mme Begashaw.

Elle se souvient être rentrée de Dubaï un vendredi et, le samedi, elle avait conclu des contrats représentant trois conteneurs. Depuis cette première participation, elle a noué des liens avec trois acheteurs importants qui donnent lieu à l'exportation de 20 conteneurs de marchandises.

"Si nous ne bénéficions pas d'un coup de projecteur, nous n'avons aucune chance. J'ai participé toute seule à d'autres foires commerciales, mais c'était épuisant. Bénéficier du soutien du Ministère du commerce est une aubaine, non seulement pour nous, mais aussi pour d'autres Éthiopiens qui peuvent profiter de nouveaux débouchés commerciaux" a dit Mme Begashaw.

En ce qui concerne les perspectives commerciales de Qine Trading, Mme Begashaw a dit qu'elle cherchait à développer ses ventes de café. "Je prévois de travailler sur le café de spécialité. À long terme, je devrai effectuer des opérations de transformation du café ici et l'emballer en petites quantités, par exemple en sacs de 1 kg ou de 500 g. Je souhaite ajouter de la valeur au café avant de l'exporter. À l'heure actuelle j'exporte du café brut" a-t-elle dit.

"J'adore le café" a-t-elle ajouté.

Pour ce qui est des autres tendances concernant l'exportation de produits agricoles éthiopiens, elle a mentionné une concurrence internationale accrue et a mis en avant deux marchandises spécifiques – les fèves et les haricots mungo.

"L'année dernière, les fèves ont connu une forte demande car je crois que le Canada en produit et qu'il n'a pas connu de bonnes conditions météorologiques. Il y a donc eu une pénurie sur le marché et les fèves éthiopiennes ont été beaucoup demandées et exportées cette année-là. Chaque année est différente, tout comme les récoltes des autres pays et les concurrents" a dit Mme Begashaw.

"La demande de haricots mungo verts est forte, principalement en Inde, mais les Indiens achètent surtout en Chine et pas chez nous. L'Indonésie est un gros client. Nos haricots mungo verts sont différents des autres en raison de la germination; ils les adorent" a-t-elle dit.

Crédits

Header image of Biruktawit Begashaw and the range of items she exports - ©Fernando Castro/EIF

Avertissement

Les vues et opinions exprimées sur la plate forme Nouvelles du commerce pour le développement sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles du CIR.