Alors que la croissance mondiale ralentit, six pays annoncent leur intention de verser près de 13 millions de dollars EU pour soutenir le commerce dans les pays les plus pauvres du monde

GENÈVE – 3 JUILLET 2019 Les 47 pays les moins avancés (PMA) du monde comptent plus d'un milliard d'habitants. Pourtant, leur part collective du commerce mondial est inférieure à 1%. Lors d'une manifestation parallèle organisée en marge de l'Examen global de l'Aide pour le commerce 2019, six pays ont annoncé leur intention d'engager près de 13 millions de dollars EU pour améliorer la situation du commerce dans les PMA et œuvrer à réduire la pauvreté dans ces pays.

Il est essentiel d'accélérer la croissance pour réduire la pauvreté, mais les dernières prévisions du Fonds monétaire international et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) font état d'un ralentissement de la croissance mondiale et d'une contraction du commerce. Les nouveaux investissements dans les PMA contribueront à stimuler le commerce et à atténuer les effets de l'incertitude mondiale actuelle.

Les gouvernements de l'Allemagne, de l'Australie, du Danemark, de la Finlande, du Japon et de la Suède ont annoncé les engagements qu'ils comptent prendre en faveur du Cadre intégré renforcé (CIR) lors de l'événement biennal sur l'aide pour le commerce organisé à Genève. Le CIR s'efforce d'améliorer le commerce en partenariat avec les gouvernements des PMA, les institutions de développement et les ONG, ainsi qu'avec l'Initiative Aide pour le commerce de l'OMC. L'Initiative Aide pour le commerce vise à mobiliser des ressources pour renforcer les capacités et les infrastructures commerciales dans les pays en développement et les PMA. Le CIR travaille directement avec les gouvernements des PMA à cette fin.

Cecilia Scharp, Directrice générale adjointe et Directrice du Département des organisations internationales et du soutien politique à l'Agence suédoise de coopération au développement international (ASDI), a déclaré en amont de l'événement : "La participation au commerce mondial est importante pour le développement. Toutefois, un certain nombre d'obstacles doivent être surmontés pour que les PMA puissent participer de manière significative et équitable au commerce international. Ces obstacles concernent à la fois la qualité des produits, les normes, le niveau de compétitivité, la capacité institutionnelle, l'accès aux marchés et les stratégies et politiques appropriées. La Suède est fière d'être l'un de donateurs qui contribuent aux efforts déployés par le CIR pour aider les PMA à promouvoir le commerce en tant que moteur du développement, de la croissance et de l'élimination de la pauvreté." L'ASDI a annoncé une contribution au CIR de 50 millions de SEK (5,4 millions de dollars EU), portant le montant total de l'aide suédoise à 150 millions de SEK pour 2017‑2022.

Les nouveaux engagements prévus en faveur du CIR – un geste de soutien manifeste au commerce en tant qu'outil de développement – viseront à remédier directement aux contraintes qui pèsent sur le commerce des PMA au moyen d'une approche holistique associant recherche fondée sur des éléments factuels, stratégies sectorielles en faveur de la diversification de l'économie et coordination gouvernementale donnant lieu à des travaux directement sur le terrain.

Les PMA sont particulièrement vulnérables face aux chocs extérieurs tels que la volatilité des prix des produits de base et, dans la plupart de ces pays, la croissance du PIB par habitant est nettement inférieure aux taux nécessaires pour éliminer l'extrême pauvreté. Dans le contexte des tensions commerciales actuelles, il est plus important que jamais que les pays les plus pauvres du monde disposent des outils commerciaux dont ils ont besoin pour réussir.

"L'Aide pour le commerce accordée à la Gambie a porté ses fruits et contribue à la diversification de ses exportations de produits agricoles vers de nouveaux marchés internationaux. La Gambie est heureuse d'être un partenaire du CIR dans cet effort et se félicite de constater que les pays donateurs reconnaissent à la fois ce qui a fonctionné pour les PMA et ce qu'il reste à faire – sachant que le succès, c'est‑à‑dire la sortie de la pauvreté, est crucial", a déclaré Isatou Touray, Vice‑Présidente de la Gambie, qui a assisté à la réunion à Genève.

Le CIR exerce ses activités de l'Afrique et des Amériques à l'Asie et au Pacifique; il a aidé 41 pays à intégrer le commerce dans leurs plans nationaux de développement et soutenu plus de 1 300 micro, petites et moyennes entrepriseset plus de 35 000 femmes. Le partenariat unique du CIR est conçu pour avoir le plus d'effets possibles; il joue en outre un rôle de catalyseur au profit de nouveaux financements en faveur des PMA et fait en sorte que le soutien soit diffusé de manière aussi large que possible.

"Ces engagements prévus de la part de nos donateurs contribueront grandement à aider les PMA dans un environnement commercial mondial difficile et changeant. Depuis dix ans, le CIR collabore avec les gouvernements des PMA, et ces efforts ont porté leurs fruits du Tchad au Bhoutan en passant par les Îles Salomon. Cependant, des efforts supplémentaires sont nécessaires et nous espérons que d'autres se joindront à nous pour mettre les PMA aux commandes du développement inclusif", a déclaré Ratnakar Adhikari, Directeur exécutif du CIR.

CREDITS: Header image - ©EIF/Fangzhou Liang