Septembre 23, 2020

Un archipel de connaissances (commerciales) – Le Portail d'information commerciale du Samoa

Un nouveau site pour faciliter la tâche des négociants

Vous pensiez profiter de l'heure du déjeuner pour régler rapidement une démarche administrative – renouveler votre permis de conduire, demander une licence d'exploitation pour votre nouvelle entreprise ou obtenir un certificat d'exportation pour vos produits – faisable, non?

Vous commencez par aller au mauvais endroit, deux fois ("Non, vous devez d'abord aller au bureau central! "), vous consultez cinq sites Web pour trouver la personne à contacter, vous vous perdez dans des couloirs, vous retournez chez vous chercher trois documents manquants, vous revenez, vous trouvez porte close, on vous donne des instructions contradictoires ("Vous êtes déjà passé à la caisse?" C'est la première chose à faire!"), vous loupez le délai et vous devez recommencer quelques jours plus tard. Vous êtes sur le point d'abandonner.

Article connexe

Dans tous les pays et dans toutes les cultures, chacun connaît ce sentiment. Difficile d'accomplir des démarches quand il faut chercher les informations importantes auprès de multiples institutions et dans d'innombrables bureaux.

D'où l'intérêt du Portail d'information commerciale du Samoa, qui fournit des conseils pratiques pour faciliter la tâche des importateurs, exportateurs, entrepreneurs et investisseurs étrangers.

Ce site Web librement accessible permet de suivre pas à pas les procédures commerciales et répond aux questions les plus pertinentes: Où dois‑je aller et dans quelle administration? Qui est la personne à contacter? Combien coûte cette démarche? Combien de temps faudra‑t‑il? Quelles sont les heures d'ouverture? Quels documents dois‑je présenter?

Vous pouvez consulter les lois et réglementations samoanes liées au commerce qui concernent par exemple l'importation de véhicules ou l'exportation de taros. Le Portail fournit des renseignements détaillés et clairement présentés sur un large éventail de procédures de commerce et d'investissement, ainsi que des renseignements pour l'importation et l'exportation de tous les principaux produits.

D'un simple clic, n'importe où dans le monde, vous obtenez ainsi au même endroit des renseignements sur les mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS), les obstacles techniques au commerce, les règlements concernant les licences ou encore les restrictions quantitatives comme les contingents et les prohibitions. En outre, les femmes chefs d'entreprise et les associations professionnelles de femmes peuvent consulter des analyses spécifiques sur le commerce et l'égalité des sexes, de même que des renseignements sur les mesures non tarifaires et les procédures permettant d'exporter des marchandises spécifiques vers l'Australie et la Nouvelle‑Zélande, le but étant que le commerce diminue les inégalités entre hommes et femmes au lieu de les exacerber.

Le Portail vise à faciliter la coordination entre les institutions gouvernementales et à simplifier les procédures administratives difficiles. Il permet de réduire les obstacles bureaucratiques et la complexité des démarches, et de créer des possibilités économiques en particulier pour les petites et moyennes entreprises et les associations professionnelles, telles que l'Association des fabricants et des exportateurs du Samoa.

Si vous avez une idée pour votre entreprise et souhaitez commercialiser vos produits sur les marchés régionaux et mondiaux, il ne faut pas que des procédures trop opaques ou peu claires vous découragent. Une plate‑forme présentant des renseignements fiables et actualisés permet de gagner du temps, d'économiser de l'argent et d'éviter des mésaventures … que vous soyez fonctionnaire gouvernemental (vous n'aurez plus à répéter sans fin les mêmes explications sur les procédures et les prescriptions), investisseur passant des heures sur Internet à chercher désespérément les renseignements pertinents, ou propriétaire d'une petite entreprise consacrant beaucoup trop de temps à trouver des coordonnées et à comprendre la marche à suivre.

Comme le Portail d'information commerciale du Samoa, officiellement lancé en juin 2020, d'autres portails d'information ont été créés dans d'autres pays du Pacifique pour fournir des renseignements plus clairs et plus transparents, par exemple sur la façon de créer une entreprise aux Îles Salomon, d'exporter du poisson depuis Kiribati ou d'obtenir un visa d'affaires et d'importer de la viande au Vanuatu.

Le Portail d'information commerciale a été créé par le Ministère du commerce, de l'industrie et du travail du Samoa avec le soutien de l'Australie, de la Nouvelle‑Zélande et de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, dans le cadre du pilier Commerce et transparence de l'Accord du Pacifique pour le renforcement des relations économiques (PACER)‑plus.

PACER-plus est un accord régional de libre‑échange qui couvre les marchandises, les services et l'investissement et vise à faciliter les échanges et à renforcer l'intégration dans le Pacifique. Il s'appuie sur des accords existants: l'Accord de coopération commerciale et économique pour la région du Pacifique Sud de 1980 et l'accord PACER initial de 2001 qui compte onze signataires: Australie, Îles Cook, Kiribati, Nauru, Nouvelle‑Zélande, Nioué, Samoa, Îles Salomon, Tonga, Tuvalu et Vanuatu. Sept des huit pays requis ayant déjà ratifié l'Accord (en septembre 2020), l'entrée en vigueur du PACER-plus est à portée de main et prévue dans les prochains mois.

Comme le Portail d'information commerciale du Samoa, officiellement lancé en juin 2020, d'autres portails d'information ont été créés dans d'autres pays du Pacifique pour fournir des renseignements plus clairs et plus transparents, par exemple sur la façon de créer une entreprise aux Îles Salomon, d'exporter du poisson depuis Kiribati ou d'obtenir un visa d'affaires et d'importer de la viande au Vanuatu.

Le pasteur américain Ralph W. Sockman a écrit un jour: "Plus vaste est l'archipel des connaissances, plus long est le rivage des merveilles".

Alors que le multilatéralisme est contesté à l'échelle mondiale, il devient de plus en plus important de communiquer ouvertement, de partager des données d'expérience et de coopérer pour accroître la transparence et la confiance entre partenaires commerciaux. Une plate‑forme librement accessible comme le Portail d'information commerciale du Samoa représente une étape importante pour construire et développer un archipel de connaissances, et pouvoir ainsi parcourir ensemble le merveilleux rivage de la croissance économique et du développement du commerce.

 

------------

Lien vers le Portail d'information commerciale du Samoa: https://samoa.tradeportal.org

Lien vers le Portail régional d'information commerciale, permettant d'accéder aux portails d'autres pays du Pacifique: https://pacific.tradeportal.org

------------------

Les vues exprimées ici sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de la CNUCED.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées sur la plate forme Nouvelles du commerce pour le développement sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles du CIR.