Février 25, 2020

Une coopérative rizicole du Malawi améliore sa politique d'emballage

Pour vendre à l'échelle internationale, les entreprises du Malawi prennent des mesures de commercialisation et de certification

Créée en 2004 à Dedza (Malawi), la coopérative rizicole de la vallée de Bwanje (Bwanje Valley Rice Cooperative) compte 2 067 membres. Provenant de petits exploitants agricoles de la région également membres de la coopérative, le riz Kilombero est vendu dans divers magasins locaux.

Cependant, cette coopérative, qui réunit 1 078 femmes et 979 hommes, avait un problème d'emballage et d'étiquetage.

Selon Fidelis Sauka, Vice‑Président de celle‑ci, avant que ses membres ne suivent une formation sur les meilleures pratiques en matière d'emballage, la coopérative emballait son riz dans des sachets neutres, sans indication de la marque. Par conséquent, le produit n'était pas reconnaissable dans les rayons des magasins.

"Nous ne savions pas comment emballer notre riz pour faire face à la concurrence sur le marché. Il était emballé dans des paquets neutres sur lesquels ne figurait pas la marque. Cela a eu un effet sur la compétitivité de notre produit et nous avons perdu certains marchés à cause de cela", a indiqué Fidelis Sauka.

Il a ajouté: "Maintenant, après avoir suivi une formation sur l'emballage et l'étiquetage, nous avons considérablement amélioré notre emballage. Nous avons même reçu de bons commentaires lors de notre participation à la foire commerciale internationale du Malawi qui s'est tenue à Blantyre, en 2018."

Le Centre de l'investissement et du commerce du Malawi (MITC) a organisé la formation sur l'emballage, le tri et le traitement après la récolte, en mettant l'accent sur le renforcement des capacités des exportateurs, des producteurs, des fabricants de produits alimentaires et des agrégateurs, en particulier ceux qui travaillent dans le secteur des céréales, des légumineuses et des produits agroalimentaires. Le but ultime est d'améliorer la compétitivité des produits malawiens sur les marchés régionaux et internationaux, un travail soutenu par le Cadre intégré renforcé (CIR).

La formation a mis en avant l'importance de l'emballage, permettant aux producteurs de prendre conscience qu'il s'agissait d'un élément essentiel dont ils devaient tenir compte. Elle portait également sur les différents types d'emballage disponibles pour les différents produits agricoles en vue de déterminer le type d'emballage à utiliser et l'entreposage approprié des produits agricoles.

 

Bwanje Valley Rice Cooperative

Cecilia Sosteni pèse le riz avant son emballage, à l'installation de transformation de la coopérative rizicole de la vallée de Bwanje (Malawi).

 

Le MITC organise au moins quatre séminaires de ce genre par année, ciblant les exportateurs malawiens existants et potentiels pour les aider à progresser dans le commerce international.

L'emballage pour produits frais de la coopérative rizicole de la vallée de Bwanje a été approuvé par le Bureau de normalisation du Malawi, et ce dernier délivrera également une certification à la coopérative. Cette certification donne aux consommateurs l'assurance que le produit est propre à la consommation et qu'il répond aux normes de qualité exigées par le Bureau.

"Nous sommes ravis que le Bureau de normalisation du Malawi ait visité notre usine et qu'il ait évalué notre riz, et qu'il nous donnera bientôt une certification indiquant que nous avons satisfait à toutes les exigences", a dit Fidelis Sauka.

En plus d'améliorer ses activités, la coopérative a un impact dans la communauté environnante puisqu'elle emploie du personnel d'appui pour l'aider à décortiquer et à trier le riz.

Dans son installation de transformation, la coopérative a embauché deux hommes et trois femmes pour trier le riz.

Âgée de 20 ans, Cecilia Sosteni dit que son nouveau métier l'a aidée, ainsi que sa famille.

"Je viens d'une famille monoparentale. Mon père est décédé il y a quelques années. Ma mère nous a élevé seule, mes cinq frères et sœurs et moi. Elle vend des tomates pour subvenir à nos besoins. Mais depuis que je travaille à la coopérative, c'est moi qui subviens aux besoin de la famille", a‑t‑elle expliqué.

"Avec ce que ma mère et moi gagnons, nous pouvons répondre aux besoins de base de la famille. Et mes frères et sœurs peuvent poursuivre leur éducation", a‑t‑elle ajouté.

Cecilia Sosteni a dit qu'elle était optimiste quant à l'augmentation de son revenu une fois que la coopérative aurait trouvé des marchés stables sur lesquels vendre son riz.

"J'ai bon espoir qu'une fois que nous aurons trouvé des marchés, surtout à l'échelle internationale, nous gagnerons plus que maintenant", a‑t‑elle dit.

La capacité de production de la vallée de Bwanje est déterminée par la demande, avec actuellement 6 tonnes de riz produites par semaine, avec un potentiel de production de 20 tonnes. En 2018, 4 000 tonnes métriques de riz Kilombero, emballé dans des paquets de 1 kg, 2 kg, 5 kg et 10 kg, ont été produites.

La coopérative rizicole de la vallée de Bwanje n'exporte pas encore, mais elle envisage de vendre son riz sur les marchés internationaux maintenant qu'elle a amélioré son emballage. Elle travaille avec le MITC en vue d'identifier des marchés pour son riz, peut‑être au Royaume‑Uni, en Afrique du Sud, au Zimbabwe et au Mozambique, entre autres.

Clement Kumbemba, Directeur général du MITC, a dit que son institution s'efforçait de mettre des produits malawiens sur le marché.

"Nous déployons des efforts considérables pour faire en sorte que les produits malawiens aient une place sur les rayons des marchés régionaux et internationaux. Mais pour pouvoir réaliser cet objectif, nous devons d'abord travailler avec les producteurs ici afin de déterminer le type de soutien dont ils ont besoin pour atteindre les marchés internationaux. Nous offrons des programmes de renforcement des capacités sur mesure pour doter les exportateurs potentiels, comme la coopérative rizicole de la vallée de Bwanje, de la meilleure commercialisation à l'exportation, tenant notamment compte de l'importance d'avoir des produits bien emballés et bien étiquetés, comportant la description du produit et ses ingrédients", a dit Clement Kumbemba.

Mots-clés
rice cooperative
Credits

Header image of Kilombero rice - ©MITC/EIF

Avertissement

Les vues et opinions exprimées sur la plate forme Nouvelles du commerce pour le développement sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles du CIR.