Septembre 22, 2020

Une bonne politique commerciale doit s'exprimer par des voix diverses

La semaine du commerce à Genève a attiré de nombreuses contributions de toutes provenances

  • La politique commerciale nécessite plus que jamais des contributions de l'extérieur de Genève;

  • La Semaine du commerce à Genève (Geneva Trade Week) vise à combler le vide laissé par l'annulation du Forum public de l'OMC et offrira une conférence numérique gratuite de plus de 50 séances interactives organisées par plus de 70 organisations du 28 septembre au 2 octobre.

  • Les discussions, amenant le monde à Genève et Genève au monde, seront axées sur la manière de faire fonctionner le commerce au XXIe siècle, de parvenir à la durabilité grâce au commerce et de redynamiser l'OMC, et sur le commerce numérique.

Un camion chargé du produit d'une récolte record fait la queue sous un soleil de plomb, en attendant de traverser une frontière pour nourrir la population d'un pays où, cette année, les pluies n'ont pas été au rendez‑vous.

Une femme entrepreneur qui a une nouvelle idée lucrative envisage de renoncer à son rêve, frustrée devant son incapacité à attirer les capitaux étrangers dont elle a besoin pour faire passer son entreprise à la vitesse supérieure.

Un directeur d'usine s'inquiète, se demandant si les restrictions à l'exportation imposées dans le pays de son fournisseur vont entraîner l'arrêt de sa chaîne de production, qui ne pourra plus produire les équipements essentiels dont ses clients ont besoin et qui sont nécessaires pour sauver des vies.

Chacune de ces histoires se répète, avec des variantes infinies dans le monde entier. Parfois, cela finit bien. Une procédure à la frontière vite expédiée, des investissements obtenus ou des intrants livrés. D'autres fois, l'histoire est tragique. Très souvent, l'issue dépend de la politique commerciale.

Les décisions prises par les gouvernements aux niveaux local, national, régional et mondial peuvent faire toute la différence pour le voyage du camion, la recherche du financement par l'entrepreneur ou la production de l'usine. Ceux qui prennent ces décisions, que ce soit dans un poste douanier torride ou dans les salles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), doivent entendre le plus grand nombre possible de voix.

En l'absence de contributions des praticiens du commerce sur le terrain, qu'il s'agisse des petites entreprises qui se perdent dans les méandres du commerce, des pays en développement confrontés à des défis uniques ou des communautés et groupes marginalisés, l'élaboration des politiques tâtonne dans l'obscurité. Même le négociateur ou fonctionnaire international le plus compétent, le plus dévoué et le plus créatif ne peut pas relever un défi dont il ne sait pas qu'il existe ou qu'il ne peut pas comprendre correctement. Ces contributions ne sont pas seulement précieuses, elles sont irremplaçables.

S'articulant autour de cinq thèmes correspondant à certains des débats sur le commerce qui ont le plus compté en 2020, la semaine du commerce à Genève sera marquée par des discussions sur les grandes questions relatives au commerce, à la durabilité et à l'environnement, sur la manière dont l'OMC pourrait être redynamisée, sur l'intersection du commerce avec d'autres domaines de la politique générale et sur le commerce numérique.

Cela est particulièrement vrai en 2020, car même avant la pandémie, l'ordre commercial mondial établi apparaissait fragile. Les tensions qui se traduisent par plus de droits de douane et d'obstacles au commerce s'aggravent. L'OMC souffre d'une paralysie de son système de règlement des différends, d'un quasi‑blocage de plusieurs de ses négociations les plus importantes et d'une vacance au plus haut niveau de sa structure.

Les idées émanant de la base dynamisent la communauté commerciale internationale, ouvrent des voies jusque‑là insoupçonnées et créent un élan politique pour le changement. Une intervention au bon moment peut à elle seule déclencher toute une série de nouvelles initiatives ou amener la communauté internationale à repenser ses convictions axiomatiques.

Au niveau mondial et en temps normal, le Forum public de l'OMC est le principal événement annuel encourageant les discussions sur ces questions. L'année 2020 est malheureusement spéciale et le Forum public a été annulé.

Une nouvelle manifestation vise à poursuivre ces conversations dans des espaces neutres, ouverts et inclusifs. Accueillie par la Geneva Trade Platform, une nouvelle entité au sein du Centre for Trade and Economic Integration de l'institut universitaire Geneva Graduate Institute, la Geneva Trade Week sera lancée la semaine prochaine.

La semaine, qui se déroulera (principalement) par voie numérique sur 5 jours entre le 28 septembre et le 2 octobre, rassemblera plus de 70 organisations du monde entier autour de plus d'une cinquantaine de réunions d'experts, séances plénières, présentations par les auteurs et directeurs des publications Fostering trade in Africa et Practical Aspects of WTO Litigation, séances de réseautage, débats et discussions.

S'articulant autour de cinq thèmes correspondant à certains des débats sur le commerce qui ont le plus compté en 2020, la semaine du commerce à Genève sera marquée par des discussions sur les grandes questions relatives au commerce, à la durabilité et à l'environnement, sur la manière dont l'OMC pourrait être redynamisée, sur l'intersection du commerce avec d'autres domaines de la politique générale et sur le commerce numérique.

D'autres séances porteront sur les thèmes suivants:

• la mise en œuvre de la zone continentale africaine de libre‑échange à l'époque de la COVID‑19;

• la manière de présenter le commerce à un public non spécialisé;

• l'exploitation des données pour le développement;

• les mécanismes de facilitation des échanges à l'ère numérique du point de vue des femmes;

• la gastronomie dans les chaînes d'approvisionnement du tourisme et la réduction de la distance entre agriculteur et consommateur.

Les séances seront axées sur la participation du public, une grande partie de chaque séance étant consacrée spécifiquement à la participation et à un échange de vues. Les experts et intervenants se mettront en retrait lorsque l'auditoire en ligne sera invité à faire part de ses avis et points de vue, pour engager un dialogue et débattre d'une question au centre de la séance.

La conversation ne s'arrêtera pas nécessairement à la fin des séances. Parallèlement à la semaine de discussions, la Geneva Trade Platform accueillera également tous ceux qui sont passionnés par la politique commerciale et ses conséquences pour une toute nouvelle communauté libre appelée Beyond Trade Network.

Le moment est plus que jamais venu d'aborder les grandes questions commerciales.

About the author

Dmitry Grozoubinski est Directeur exécutif de la Geneva Trade Platform

Mots-clés
Geneva Trade Week
Crédits

Header image of the launch of the African Women Leaders Network in New York in 2017 - ©UN Women/Ryan Brown via Flickr Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 Generic (CC BY-NC-ND 2.0) license.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées sur la plate forme Nouvelles du commerce pour le développement sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles du CIR.