Un projet du CIR contribue aux efforts visant à reconstruire les infrastructures touristiques cruciales du Vanuatu

Un projet du CIR contribue aux efforts visant à reconstruire les infrastructures touristiques cruciales du Vanuatu

 

Port Vila, le 28 août 2015 – Le projet d'infrastructures touristiques au Vanuatu a été lancé aujourd'hui, au cours d'une cérémonie d'inauguration des travaux organisée sous l'égide du Vice‑Premier Ministre du Vanuatu, en présence de Ministres du gouvernement, du
Haut-Commissaire de la Nouvelle‑Zélande, du Directeur exécutif du Secrétariat exécutif du CIR, de Membres du Parlement et d'autres partenaires commerciaux et partenaires de développement.

 

Le tourisme est l'un des secteurs clés qui favorise le développement du commerce et contribue à la création d'emplois et à la réduction de la pauvreté au Vanuatu.

 

Le projet d'infrastructures touristiques soutenu par le CIR représente une innovation majeure en termes de coordination de l'Aide pour le commerce et de capacité du CIR à mobiliser des ressources additionnelles. Au total, 18,8 millions de dollars EU ont été collectés pour ce projet. Le gouvernement néo‑zélandais a contribué à hauteur de 15 593 400 dollars EU, somme à laquelle s'ajoute un montant de 3 150 000 dollars EU en provenance du Fonds d'affectation spéciale pour le CIR et un montant de 61 900 dollars EU fourni par le gouvernement du Vanuatu.

 

S'exprimant avant de poser la première pierre, le Vice-Premier Ministre du Vanuatu, S.E. M. Moana Carcasses, a dit ce qui suit: "Cette journée est une étape importante, non seulement pour Port Vila, mais aussi pour l'ensemble du Vanuatu, puisque deux de nos principales installations touristiques, ainsi que le principal accès au quai, seront sensiblement améliorés afin d'offrir une meilleure expérience à nos visiteurs." Il a également reconnu que, à terme, l'objectif du projet était d'accroître le potentiel de croissance économique du pays en offrant aux propriétaires d'entreprises locales un ensemble d'infrastructures plus modernes et en améliorant l'image du Vanuatu en tant que "destination incontournable de la région du Pacifique".

 

Le projet vise à transformer le bord de mer en quartier fonctionnel, sûr et attrayant, et il devrait contribuer à accroître le nombre de touristes de 36% d'ici à 2017, avoir un effet positif sur la création d'emplois et réduire la pauvreté en milieu urbain. Les femmes, qui jouent un rôle prépondérant dans le secteur du tourisme, seront les principales bénéficiaires du projet, en particulier les quelques 11 000 d'entre elles qui travaillent dans l'artisanat, qui sont commerçantes ou détiennent des entreprises en rapport avec le secteur du tourisme au Vanuatu.

 

Le Haut-Commissaire de la Nouvelle‑Zélande, S.E. Mme Georgina Roberts a accueilli avec satisfaction le lancement des travaux, notant que la Nouvelle‑Zélande était fermement attachée au programme de l'Aide pour le commerce dans le Pacifique et, en particulier, au Vanuatu. Elle a noté ce qui suit: "Le projet d'infrastructures touristiques au Vanuatu fait partie de l'engagement pris par le gouvernement néo‑zélandais de soutenir le développement économique du Vanuatu, en particulier par l'intermédiaire du tourisme." Elle s'est félicitée du partenariat établi entre le gouvernement du Vanuatu, le CIR et la Nouvelle‑Zélande pour mener à bien un projet qui permettra de redynamiser le bord de mer et le terminal des bateaux de croisière, "un projet qui changera l'aspect de Port Vila, la porte d'entrée du Vanuatu" a‑t‑elle souligné.

 

Le lancement du projet d'infrastructures touristiques au Vanuatu contribue à la reconstruction du Vanuatu, qui a été dévasté par le cyclone tropical Pam en mars 2015. Le projet aidera le Vanuatu à reconstruire ses infrastructures touristiques, qui sont cruciales, et, en particulier, soutiendra la remise en état des installations touristiques portuaires et du bord de mer à Port Vila. Le projet offre aussi une approche intégrée en matière de gestion de l'environnement, en améliorant la capacité à résister aux catastrophes naturelles et au changement climatique. Par exemple, la construction d'un enrochement le long de la baie protégera la côte d'une érosion supplémentaire, d'autres cyclones et de l'élévation du niveau de la mer.

 

"Le tourisme est extrêmement important. C'est un secteur de l'économie qui touche à quasiment tous les aspects de la vie humaine", a noté le Directeur exécutif du CIR, M. Ratnakar Adhikari. "Nous sommes convaincus que le projet lancé aujourd'hui contribuera à créer de nouveaux emplois et de nouvelles possibilités de revenu pour les Ni‑Vanuatu, en permettant de créer des liens avec l'économie rurale, de réduire la pauvreté et d'assurer l'autonomisation économique des femmes, ce qui, en définitive contribuera au développement durable."

Le projet d'infrastructures touristiques du Vanuatu est un élément central du Cadre de politique commerciale du Vanuatu. Le Comité national pour le développement du commerce (CNDC) et la Division pour le développement du commerce sont chargés de trouver des ressources pour assurer la mise en œuvre durable de celui‑ci, ainsi que celle d'autres initiatives en matière de soutien au secteur du tourisme et aux secteurs connexes.

 

Notes à l'intention des journalistes:

Le CIR est un fonds d'affectation spéciale multidonateurs qui fournit un soutien financier et technique en vue de renforcer les capacités commerciales dans l'ensemble des 48 PMA. Le CIR est le seul programme global d'Aide pour le commerce conçu exclusivement pour les PMA et il est donc particulièrement adapté pour aider les pays à élaborer des stratégies commerciales durables, qui ont une incidence positive sur les vies des populations en favorisant le développement du secteur privé et des possibilités d'emploi et de revenu.

Au Vanuatu, le CIR et son prédécesseur, le Cadre intégré, appuient les travaux d'intégration du commerce depuis 2007, par l'intermédiaire de l'étude diagnostique initiale sur l'intégration du commerce, ainsi que d'un projet de soutien comprenant notamment une formation à l'esprit d'entreprise destinée aux coopératives, la mise à jour de la Loi sur les droits de douane et de la législation connexe et l'accession réussie à l'OMC. Ce projet a également établit l'Unité nationale de mise en œuvre, devenue la Division pour le développement du commerce, qui relève du Ministère du tourisme, des échanges, du commerce, de l'industrie et des entreprises Ni‑Vanuatu. La Division, avec l'aide du CIR, est désormais en mesure de gérer les financements et l'assistance technique fournis par d'importants donateurs tels que l'Australie et la Nouvelle‑Zélande de manière coordonnée afin d'appuyer les projets prioritaires qui relèvent du Cadre de politique commerciale.

 

__________