De la cuisine à la salle de réunion: L'histoire d'une femme qui a réussi dans les affaires

En Zambie, une idée gourmande stimule l'esprit d'entreprise

La révélation de Chileshe Chewe a eu lieu le jeudi 28 février à 11 heures.

C'était une journée exceptionnellement froide à Lusaka, en Zambie, et en arrivant à l'hôtel Padmodzi pour une réunion avec un client des services financiers, Chileshe Chewe a décidé de commander une tasse de thé pour se réchauffer les mains. Le thé chaud et fumant était accompagné d'un plateau de collations et de condiments. Ayant demandé du miel pour sucrer son thé, Chileshe Chewe a vu arriver une grande bouteille en plastique. En regardant les différentes sauces posées à côté d'elle qui étaient conditionnées en sachets individuels, elle s'est demandé pourquoi le miel était la seule chose proposée dans une si grande bouteille.

Son intérêt éveillé, Chileshe a commencé à faire des recherches. Alors que d'autres pays proposent des portions plus petites de miel en sachets ou en mini pots, la Zambie n'en faisait pas partie. Elle avait le sentiment que les Zambiens en auraient voulu, et a donc entrepris d'essayer de commercialiser le miel en sachets.

Elle a commencé par téléphoner à une entreprise chinoise pour la convaincre de lui envoyer 1 000 sachets vides qu'elle pourrait remplir avec du miel récolté dans les provinces du nord ouest et du centre de la Zambie.

"La plupart des entreprises m'ont dit qu'il s'agissait d'une commande trop petite, mais j'ai finalement trouvé une entreprise qui était prête à essayer", a dit Chileshe.

Une semaine plus tard, elle et ses amis emballaient du miel dans sa cuisine.

"Nous avons emballé quelques boîtes et les avons ensuite emmenées dans des hôtels et des cafés à Lusaka pour que les gens puissent les tester. Partout où j'allais, je vendais le miel", dit elle.

Les commentaires des gens étaient très positifs, mais certains établissements avaient besoin d'être convaincus.

"Quand il s'agit de changement, les gens n'aiment pas trop. Je me suis rendu compte que laisser des échantillons dans les restaurants était le meilleur moyen de les convaincre que c'était plus rentable que les grandes bouteilles en plastique. La plupart du temps, on m'appelait dans la semaine pour demander plus de sachets."

 

Zambia - SheTrades

 

Cinq mois plus tard, Chileshe était à la tête d'une entreprise en pleine croissance. À tel point qu'elle a attiré l'attention d'une initiative du Centre du commerce international (ITC), SheTrades, créée en 2015 pour soutenir l'autonomisation économique des femmes.

"Bien que les femmes participent au secteur agricole zambien, elles se heurtent à plus d'obstacles et ont moins de possibilités que les hommes. Nous connectons les femmes aux marchés et à la finance afin qu'elles puissent générer un revenu plus élevé pour elles‑mêmes et pour la société qui les entoure", a déclaré Chileshe Mwamba, coordinatrice nationale de SheTrades Zambia.

En janvier 2019, l'Initiative SheTrades de l'ITC a lancé un nouveau projet en Zambie qui vise à aider 200 entrepreneurs à bénéficier d'une formation sur mesure, d'activités de mentorat et d'encadrement, d'invitations à des foires commerciales et de présentations aux acheteurs, selon le secteur dans lequel leur entreprise opère. L'intérêt pour cette initiative a explosé et il y a actuellement plus de 400 femmes entrepreneurs dans la base de données. Chileshe Chewe en fait partie.

"Tout a changé lorsque j'ai assisté à une réunion que SheTrades Zambia a organisée pour celles d'entre nous qui travaillent dans le secteur agricole", a‑t‑elle dit.

"L'un des conférenciers était un acheteur de l'un des plus grands supermarchés de Zambie. Après sa présentation, je l'ai approché et je lui ai parlé de mon produit en sachets. Il a dit qu'ils achèteraient 15 boîtes qu'il proposerait à l'essai dans un magasin."

L'acheteur l'a contactée peu de temps après pour lui annoncer que son produit était un succès. Elle a maintenant décroché un contrat d'un an pour approvisionner en miel un certain nombre des magasins.

Soucieuse de différencier son produit dans un marché saturé, Chileshe a également commencé à stocker sa marque de miel dans des récipients en verre.

"Je suis en pourparlers avec de grandes chaînes de magasins pour leur fournir des sachets et des récipients en verre de différentes tailles", dit‑elle.

Elle a maintenant le regard tourné vers le reste de l'Afrique.

"J'aimerais commencer à exporter d'ici la fin de l'année. Je veux aussi étendre mes activités à d'autres articles – savons, lotions et gels douche à la cire d'abeille. Ce serait bien aussi de construire une usine ici en Zambie où je pourrais fabriquer les sachets localement."

Elle estime que la formation et le soutien offerts par SheTrades ont été essentiels à son succès.

"Sans SheTrades, je n'aurais pas pu me connecter à ces acheteurs. J'ai énormément appris."

KEYWORDS: economic empowerment women honey packaging SheTrades International Trade Centre (ITC)

CREDITS: Header image of Chileshe Chewe and her honey products - ©ITC