Comores: Commerce: éradiquer la faim et améliorer la nutrition

Pour Ibrahim, un agriculteur comorien père de dix enfants, la vanille est un moyen de subsistance essentiel qui permet d'améliorer le niveau de vie de sa famille en satisfaisant à ses besoins nutritionnels et en lui donnant accès à plus de commodités.

L'Union des Comores est l'un des principaux pays producteurs de vanille du monde, et la qualité de ses produits est très réputée. Lorsque la part de la vanille dans le total des recettes d'exportation est tombée en 2011 à 7% seulement contre environ 60% en 2005, ses partenaires et le CIR sont intervenus pour soutenir le secteur et enrayer la tendance. Le secteur de la vanille assurant des revenus pour des dizaines de milliers de planteurs, récoltants, distillateurs, ramasseurs, transformateurs et exportateurs, dont beaucoup vivent dans la pauvreté, dans les trois îles qui composent l'Union des Comores, le CIR et le gouvernement des Comores ont uni leurs forces pour éliminer la faim et améliorer la nutrition en apportant une aide cruciale à ce secteur.

Le projet du CIR vise à améliorer la compétitivité des produits et leur image sur les marchés d'exportation ainsi que leur positionnement sur des créneaux spécialisés de qualité, avec une image de marque spécifique et un label reconnu à l'échelle internationale.

"La vanille est notre pétrole", dit Ibrahim.

"Cela fait 33 ans que j'exerce une activité agricole et j'ai réussi à subvenir à tous les besoins de ma famille. Tous mes enfants savent qu'ils ont été nourris et élevés grâce à la production de vanille."