Available in:
Avril 14, 2022

Lancement de la série sur le rapport d'évaluation du CIR

L'adaptabilité, la responsabilité et l'inclusion active sont des caractéristiques essentielles des programmes de développement dans le monde d'aujourd'hui. L'adaptabilité exige de s'adapter constamment à la réalité quotidienne ou, plus fondamentalement, aux changements systémiques de l'environnement mondial – et parfois aux effets positifs ou négatifs de vos propres interventions! La responsabilité et la transparence requièrent des évaluations neutres et indépendantes pour vérifier que les investissements publics sont correctement réalisés. L'inclusion active signifie que les principales parties prenantes sont associées, s'approprient les initiatives et concentrent les forces multiples de nombreux partenaires dans une initiative ciblée.

Les évaluations jouent un rôle essentiel pour garantir l'adaptabilité, la responsabilité et l'inclusion active. Elles fournissent un examen indépendant de l'initiative de développement, étudient ce qui a été réalisé ou non, et déterminent si la théorie du changement est appropriée. Elles constituent également une ressource précieuse pour tirer les enseignements de l'expérience acquise dans le cadre de l'intervention jusque‑là, ainsi que du contexte extérieur, afin de garantir la transparence et la responsabilité et, surtout, de recueillir et de vérifier les points de vue et les contributions des partenaires.

Dans ce contexte, le partenariat du Cadre intégré renforcé (CIR) a récemment entrepris une évaluation de l'initiative, de la naissance du CIR depuis le Cadre intégré initial jusqu'à la fin de 2021. Bien qu'il y ait eu des évaluations ciblées intermédiaires, il s'agissait de la première évaluation complète du CIR depuis 2014. Ce processus fascinant a permis d'examiner les résultats et le modèle du CIR par le biais d'une analyse globale, ainsi que d'une analyse spécifique des résultats et des opérations dans un large échantillon couvrant la moitié des pays du CIR. Plus de 140 entretiens dans les pays et plus de 60 entretiens avec les parties prenantes au niveau mondial ont été réalisés, en sus des enquêtes auprès des parties prenantes.

Des représentants du partenariat du CIR ont dirigé et supervisé le processus d'évaluation, de sa conception à son achèvement, par l'intermédiaire d'un cabinet de conseil externe indépendant. Conformément à la pratique courante, l'évaluation a porté sur les résultats et le modèle du CIR à travers le prisme des principes du CAD de l'OCDE, en examinant la pertinence, l'efficacité, l'impact, la cohérence, l'efficience et la durabilité. L'une des caractéristiques de l'évaluation a été la forte participation des parties prenantes à des moments clés du processus.

L'évaluation a été entreprise peu avant la fin de la deuxième phase du CIR. Par conséquent, la série des sept recommandations finales est axée sur le court et le moyen terme. Trois d'entre elles visent la période restante de mise en œuvre de la phase deux du CIR (recommandations immédiates) et quatre visent un niveau plus stratégique. Les trois recommandations immédiates cherchent en particulier à garantir l'efficacité de l'apprentissage et la durabilité, ainsi que la supervision, s'agissant en particulier du processus de clôture de la phase deux. Les quatre recommandations stratégiques mettent l'accent sur la nécessité de continuer à soutenir les pays les moins avancés (PMA) dans un monde touché par la COVID‑19, ainsi que sur le rajeunissement du partenariat, le remaniement du processus relatif à l'Étude diagnostique sur l'intégration du commerce (EDIC) et le renforcement des liens avec des solutions de financement innovantes.

Sur la base des conclusions et des recommandations de l'évaluation, le CIR s'efforce d'accorder la priorité à l'efficacité, à la durabilité des résultats et à l'exploitation des leçons tirées de l'expérience à mesure que les projets en cours arrivent à maturité et se terminent. Pour guider ce processus, la direction dirigée par les partenaires définit une série d'actions claires visant à intégrer les aspects essentiels des recommandations immédiates dans les activités du CIR pour la période opérationnelle restante jusqu'à la fin de 2023.

De même, dans un esprit de transparence et de responsabilité, une série d'articles à paraître sur la plate‑forme Nouvelles du commerce pour le développement du CIR vise à partager les résultats et les enseignements tirés de cet exercice. Avec 3 volumes totalisant 382 pages, les informations à partager sont en effet légion. Avec un groupe de parties prenantes vaste et varié, qui s'articule autour du partenariat principal du CIR, composé de 51 pays, 24 donateurs et 8 organisations mondiales, un engagement efficace vis‑à‑vis des résultats de l'évaluation sera essentiel. Continuez de suivre la série pour découvrir les enseignements tirés à ce jour dans des domaines clés, notamment le renforcement des institutions et de la politique commerciale, le rôle du secteur privé et de la société civile, ainsi que les expériences et les enseignements en matière de mobilisation de ressources pour stimuler le rôle du commerce en faveur du développement dans les PMA.

Avertissement

Les vues et opinions exprimées sur la plate forme Nouvelles du commerce pour le développement sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles du CIR.